ACCUEILLIR DES JEUNES 

CONDITIONS GÉNÉRALES

  • Proposer au jeune une mission et des tâches en lien avec l’environnement et/ou le développement durable

  • Assurer un tutorat personnalisé du volontaire

  • Mettre à disposition un logement ou coopérer activement à sa recherche

  • Etre prêt à accueillir et encadrer un volontaire étranger ne maitrisant pas la langue  

  • Etre accrédité SVE (plus info ici https://ec.europa.eu/programmes/erasmus-plus/resources/documents/applicants/evs-charter_fr)

  • Posséder une accréditation nationale en tant que structure d’accueil

LE PROGRAMME

Le Service Eco-citoyen est un dispositif de volontariat proposant à des jeunes de 18 à 30 ans de s’engager pendant 6 à 12 mois dans une structure d’accueil active dans le domaine de l’environnement et/ou de l’éducation au développement durable. Les missions et tâches proposées peuvent ainsi être en lien avec l’accompagnement de groupes dans le cadre de sorties nature, le travail dans une ferme pédagogique, la promotion d’une l’alimentation durable, le fonctionnement d’un Parc Naturel, le développement de la vie associative, la mise en place d’un Agenda 21, la sensibilisation de la population autour du développement durable, la préservation de la faune et flore locale…

Dans le cadre du Service Eco-citoyen transfrontalier, nous travaillons avec les programmes nationaux de volontariat. Cependant, nous privilégions le fonctionnement avec le SVE car il permet à tous les volontaires de bénéficier des mêmes conditions de volontariat !

 

Pour devenir structure d’accueil, il faut donc être accrédité en tant que tel par le programme national de volontariat du pays :

  • En Belgique : le Service Citoyen, organisé par la Plateforme pour le Service Citoyen 

  • En France : le Service Civique, organisme contact dans la Region Grand Est : 

  • Au Luxembourg : le Service volontaire, organisé par le Service National de la Jeunesse

  • En Allemagne : le Freiwilliges Ökologisches Jahr (FÖJ), organisé par le FÖJ-KUR

Vous trouverez les contacts ici. Une fois accrédité, vous remplissez un descriptif de la mission, que nous diffusons ensuite auprès des jeunes, notamment sur ce site.

CONCRÈTEMENT

La mission

La mission et les tâches proposées au jeune doivent être un soutien à l’activité de la structure. Un volontaire n’est pas un salarié et ne dois pas être nécessaire au bon fonctionnement de la structure. Elle doit être en lien avec l’environnement et/ou le développement durable. 

Des droits et devoirs

Accueillir un jeune volontaire implique des droits et des devoirs fixés au niveau national dans la convention d’accueil du volontaire, voir les lois en vigueur.

Participation financière et matérielle

Les conditions exactes sont fixées au niveau national par le programme national de volontariat ou à niveau européen par le programme de Service Volontaire Européen. Cependant, il est important que vous mettiez à disposition du volontaire le matériel nécessaire à la bonne réalisation de sa mission. Dans le cadre de la Grande Région, nous demandons à la structure de mettre un logement gratuit à disposition du ou de la volontaire. Si ce n’est pas le cas, une aide financière doit être prévue pour couvrir les frais d’une location.

Langue étrangère

Les jeunes réalisant un Service Eco-citoyen viennent de France, d’Allemagne, de Belgique ou du Luxembourg. Ils n’ont donc pas forcément la même langue maternelle que vous. Un de nos objectifs est d’offrir à tous la possibilité de s’engager, même sans compétences linguistiques au début de la mission mais avec objectif d’apprendre la langue.

Le processus de recrutement

Vous participez activement au recrutement de votre futur(e) volontaire et êtes impliqués dans les différentes étapes du procédé. Ainsi, nous augmentons les chances d’un bon déroulement du volontariat car tous les partis se connaissent au préalable et valident la participation.

Le tutorat

En tant que structure, vous vous engagez à désigner un tuteur interne à la structure qui se charge de l’accompagnement du volontaire dans la structure : présentation et intégration à l’équipe, présentation de la mission et des tâches, suivi régulier du déroulement et de l’avancement de celles-ci, aide à la découverte de la région, aide à la gestion des difficultés… Ce tutorat à l’échelle de la structure est complété par un accompagnement pédagogique et administratif assuré par l’équipe du Service Éco-citoyen.

Rencontres

Dans le cadre du Service Eco-citoyen nous organisons des séminaires thématiques transfrontaliers à destination des volontaires. Ces rencontres de 3 jours sont organisées régulièrement tout au long de l’année. Ces rencontres sont pour eux obligatoires et comptent comme temps de travail. De même, nous organisons une journée de formation par an à destination des tuteurs et structures d’accueil. La participation est obligatoire la première année d’accueil d’un volontaire et ensuite très fortement conseillée. Ces rencontres sont organisées tour à tour dans chaque région du territoire. Elles sont l’occasion de rencontrer des partenaires de la Grande Région et d’échanger sur l’expérience d’accueil de volontaires internationaux. Nous nous concentrons sur les spécificités du Service Eco-citoyen en Grande Région et abordons ensemble des thématiques qui vous tiennent à cœur et que vous nous avez proposées au préalable.   

La plus-value du Service Eco-citoyen Transfrontalier

Le Service Eco-citoyen est une ouverture sur le territoire de la Grande Région en accueillant un ou une jeune de la région voisine. C’est également l’occasion de faire découvrir sa propre région, son travail et son lien avec le territoire à un jeune.

C’est profiter d’un regard neuf, de nouvelles idées et du soutien d’un(e) jeune engagé(e). Par le biais du ou de la volontaire, développer de nouveaux contacts voir de nouvelles coopérations en Grande Région en développant des projets transfrontaliers.

© 2017 - Plateforme pour le Service Citoyen 
 

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube

Avec le soutien de